« Paris est une fête ! »

A l’issue de la séquence des attentats « jihadistes » qui ont ont endeuillé le pays en 2015 avec la perte de 200 vies innocentes et 350 blessés, que BOZZO n’a rien fait pour éviter puisque ces assassinats anodins de « sans dents » et autres « sous chiens » entraînent aussitôt un accroissement important de sa cote de popularité (22% en la suite…