Eloge de l’incompétence et de la mollesse

En ce premier mai 2016, un an avant les prochaines présidentielles, constatons que la machine élyséenne à décérébrer par le mensonge permanent, la manipulation mentale, le tripatouillage des chiffres, l’arrosage méprisant, insolent et irresponsable des « sans dents » et autres « sous chiens », pour acheter leurs voix, avec de l’argent emprunté sur les marchés internationaux, que nos enfants la suite…