Car ce sont sur les charniers d’innocents sacrifiés que les vautours font croître leurs plus beaux sondages

Sur son « blog », MELENCHON désigne désormais BOZZO sous le nom de « bombardier errant » !
Mais parallèlement les sondages commandités par les médias gouvernementaux subventionnés par le budget public nous informent qu’en une semaine BOZZO a gagné 10 points de sympathie , comme après les attentats de CHARLIE HEBDO !
Car voilà le travail et le résultat miraculeux d’une diplomatie la suite…