Un joueur de pipeau devenu grand maître de l’art campanaire

Es qualité de franc-maçon laïcard, mangeur de curés dans la tradition de son maître CLEMENCEAU, ennemi déterminé des chrétiens et notamment des catholiques français (mais par sa femme, lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël, quand même !), Manuel n’avait pas de prédisposition particulière pour s’intéresser à l’art de la sonnerie la suite…